Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 03:18

Thaïlande : la route des citadelles khmères : autres visites

4205389872_5661dd3141.jpg

Thaïlande : la route des citadelles khmères : autres visites

L'Isan est réputé pour sa production de soie. Les sols étant propices à la culture des mûriers, les vers à soie s'y développent en très grand nombre. Surin est très célèbre pour la variété et la spécificité des motifs qu'elle propose. Ce sont des mutmee, étoffe de ikat où la trame précolorée dessine le motif après tissage d'origine cambodgienne. Le village des tisserandes de Ban Tha Sawang propose aux visiteurs, une explication complète depuis l'élevage des vers à soie jusqu'aux différents types de métiers à tisser. Ces excellentes tisserandes sont réputées pour leur minutie et la qualité de leur travail. C'est dans une bâtisse de bois sur pilotis, qu'on peut voir les plus habiles tisserandes produire les sarongs, qui ont d'ailleurs fait la réputation internationale du village. On peut voir 4 travailleuses sur le même métier, dont une à l'étage inférieur, entremêler des fils recouverts d'or et d'argent ! D'autres villages de tisserandes sont à visiter comme Ban Khwao Sinarin et Ban Janrom.

A 14 km au nord de Surin, on peut également visiter les villages de Ban Khwao Sinarin, Ban Chok  et Ban Sado. Ces villages proches les uns des autres exposent de magnifiques bijoux en argent, d'une qualité exceptionnelle qui sont célèbres dans tout le pays.

Thaïlande : la route des citadelles khmères : autres visites

traditional-Thai-dresses1.jpg

Thaïlande : la route des citadelles khmères : autres visites

Le Prasat Silkhoraphum est un temple entouré d'une pièce d'eau en forme de U dans un ancien bassin sacré. Il est composé de 5 tours comme à Angkor qui est en fait, une disposition très rare, réservée seulement aux temples d'état. Les Khmers le construisirent au XIIème siècle et ce sont les Laotiens qui l'achevèrent au XVème siècle. Ce temple est une petite merveille, composé de pierre en grès rose et de sculptures décoratives magnifiques.

Le Prasat Kamphraeng Yai fut bâti au XIème siècle par les Khmers pour honorer le dieu Shiva. De style papuan, il fut converti au culte bouddhique deux siècles plus tard. Actuellement, c'est un temple moderne qui "emprisonne" ses vestiges. Deux bibliothèques orientées d'est en ouest précèdent 3 prang centraux en grès rose. Bien que décapités, ces prang comportent encore de nombreuses et belles sculptures. Une galerie percée des habituelles gopura (portes), ceint l'ensemble.

Thaïlande : la route des citadelles khmères : autres visites

Repost 0
Published by farangced - dans Villes et Provinces
commenter cet article
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 02:45

Thaïlande : la route des citadelles khmères : les éléphants

3742456682_7ff9b5f5a9.jpg

Thaïlande : la route des citadelles khmères : les éléphants

Chaque année, la 3ème semaine de novembre, a lieu le festival des éléphants à Surin. Après deux jours de marche, les éléphants arrivent dans la ville. A cette occasion, face à la gare routière, une petite présentation est organisée. La ferveur populaire des habitants est au rendez-vous. Puis dans le stade, ont lieu des démonstrations officielles. On peut assister à un exercice de manipulation de billes de bois, à une parodie de la célèbre bataille d'Ayutthaya où les éléphants furent employés comme des chars d'assaut contre les Birmans. Mais le plus attendu et le plus prisé par la population c'est le match de football. Si l'on se lève tôt le matin, on peut voir les pachydermes déambuler dans la ville et se goinfrer de toutes les douceurs qu'ont préparées les habitants avant de rejoindre l'arène. C'est bien entendu l'occasion rêvée pour faire une promenade à dos d'éléphant, qui d'ailleurs, est plus palpitante dans le centre de la ville de Surin plutôt que dans le stade !

Thaïlande : la route des citadelles khmères : les éléphants

3741676191_39f5eef506.jpg

Thaïlande : la route des citadelles khmères : les éléphants

Dans les environs de Surin, se trouve Ta Klang le village des éléphants. Les villageois possèdent plusieurs éléphants et le chef du village en à 7 ! Mais c'est surtout de novembre à décembre qu'on peut les voir après les récoltes. Le reste de l'année, leurs cornacs les emmènent dans des foires un peu partout dans les alentours. Cela leur attire bien souvent les foudres des municipalités et de la police routière... et pourtant les pachydermes ont un catadioptre installé sur la queue. Cela leur amène aussi l'inimitié des partisans des animaux. Parfois, à Ta Klang, le week-end ont lieu des shows et des réunions avec les éléphants. 

Thaïlande : la route des citadelles khmères : les éléphants

Repost 0
Published by farangced - dans Villes et Provinces
commenter cet article
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 02:20

Thaïlande : la route des citadelles khmères : Surin

5210781158_a0d0c51984.jpg

Thaïlande : la route des citadelles khmères : Surin

Située à 450 km de Bangkok, la ville de Surin, modeste capitale de province, est réputée pour son rassemblement annuel d'éléphants. 200 pachydermes sont de la fête et exécutent des parades, des exercices de force etc, face à un public de plusieurs milliers de personnes venues les admirer. Dans les rues, on peut assister à un drôle de spectacle avec des éléphants au milieu de la circulation, s'arrêter aux feux rouges et parfois s'asperger entre eux. Très amusant ! Sinon, toute l'année, Surin est une ville calme et reposante où l'on peut aussi explorer les ruines khmères.

Thaïlande : la route des citadelles khmères : Surin

4185492139_04f05b7ab8.jpg

Thaïlande : la route des citadelles khmères : Surin

Au-delà de ces vestiges archéologiques, on peut constater que la culture et l'artisanat local sont également d'influence cambodgienne. D'ailleurs les plus récentes migrations eurent lieu à l'époque maudite des Khmers rouges. De mystérieux cornacs, les Suay appelés aussi Kui font partie d'une ethnie ayant seule le monopole du dressage des éléphants avec lesquels ils vivent en symbiose. L'origine de cette ethnie reste mystérieuse car ce peuple parle un langage différent du thaï et du khmer. Les Suay, probablement venus d'Inde, avaient fondé un royaume au Cambodge avant que les Khmers les obligent à partir au Laos. Arrivés par Khong Chiam au début du XVIIIème siècle, ils finirent de gouverner Surin jusqu'au début du XXème siècle. Ils étaient bouddhistes et animistes et pratiquaient des rituels.

Thaïlande : la route des citadelles khmères : Surin

Repost 0
Published by farangced - dans Villes et Provinces
commenter cet article
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 01:20

Thaïlande : la route des citadelles khmères : autres temples

5291986073_ee6ea3e283.jpg

Thaïlande : la route des citadelles khmères : autres temples

Le Prasat Ta Muan Thom situé à 1 km des autres est le plus impressionnant des trois. Orienté nord-sud, il devait être en bordure de la voie reliant Phimai à Angkor. Il était composé d'un sanctuaire central, de 2 tours au nord et de 2 édifices sur les côtés. Le prang était construit autour d'un lingam taillé dans la roche. On peut remarquer une rigole en pierre où s'écoulait l'eau des "ablutions" rituelles. De belles décorations sont encore visibles telles que volutes de fleurs, motifs géométriques et serpents-nâga. Mais les linteaux et les frontons furent hélas détruits par les khmers rouges.

Thaïlande : la route des citadelles khmères : autres temples

5291982639_a4911fb261.jpg

Thaïlande : la route des citadelles khmères : autres temples

Le Prasat Pluang situé à 3 km au sud du village de Prasat, orienté est-ouest, comprend un unique prang en grès dressé sur un socle cruciforme en latérite. Bâti au XIème siècle, cet édifice fut consacré à Indra, le roi des dieux du panthéon védique. Indra juché sur son fidèle éléphant blanc à 4 défenses, trône au milieu des linteaux est et sud. Les sculptures sont d'une remarquable qualité. On peut y distinguer de nombreuses figurations animalières, vaches, écureuils, singes etc. Sur le fronton est, on peut admirer Krishna soulevant un taureau par les cornes. Derrière, se trouve la traditionnelle maison des Esprits qui devait être là pour protéger Indra des foudres de l'enfer !

Thaïlande : la route des citadelles khmères : autres temples

Repost 0
Published by farangced - dans Villes et Provinces
commenter cet article
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 00:39

Thaïlande : la route des citadelles : autres temples

4856145262_d3d8236e1c.jpg

Thaïlande : la route des citadelles : autres temples

Le Prasat Ta Muan est situé à 80 km au sud de Surin. C'est un ensemble de ruines en bordure du Cambodge. C'est une excursion intéressante à faire dans un cadre sauvage où la végétation règne. Les visiteurs sont peu nombreux ce qui donne un parfum d'aventure. Ce temple fut l'un des derniers bastions khmers. C'est pourquoi il ne faut pas s'aventurer trop profond dans la forêt car des mines y sont encore et non désamorcées. Les ruines dateraient de la fin du XIIème siècle -début XIIIème siècle, du temps du dernier grand roi de l'empire khmer Jayavarman VII. Il fit construire Angkor Thom et imposa le bouddhisme Mahayana (grand véhicule), comme religion d'état. La compassion était de mise d'où la construction de nombreux hôpitaux destinés aux pèlerins.

Thaïlande : la route des citadelles : autres temples

3474332884_853fe99baf.jpg

Thaïlande : la route des citadelles : autres temples 

Le Prasat Bai Khlim à 3 km du Prasat Ta Muan est une ancienne chapelle en latérite pour les voyageurs et les pèlerins. L'architecture est intéressante ainsi qu'une série de colonnes et un linteau. Le Prasat Ta Muan Thot à 200 mètres plus loin, est lui aussi l'ancienne chapelle d'un hôpital détruit. Il n'en reste que des vestiges perdus dans la nature et c'est très joli à voir.

Thaïlande : la route des citadelles : autres temples

Repost 0
Published by farangced - dans Villes et Provinces
commenter cet article
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 02:50

Thaïlande : la route des citadelles khmères : le Prasat Muang Tham

3482349655_11d303f80d.jpg

Thaïlande : la route des citadelles khmères : le Prasat Muang Tham

Le Prasat Muang Tham est réellement l'un des plus beaux temples khmers. Ce temple fut restauré élégamment grâce au parrainage d'une fille du roi  qui était passionnée d'archéologie. Le flanc ouest composé du grand barai (réservoir), de pierres et de verdure forment un ensemble équilibré et délicieux à contempler. Construite au pied de la colline Phanom Rung, cette "cité basse" de forme presque carrée (120 x 127 mètres), fut édifiée un siècle avant le Prasat Phanom Rung et d'après l'orientation classique est-ouest.

Thaïlande : la route des citadelles khmères : le Prasat Muang Tham

3483166096_b5b2d00c12.jpg

Thaïlande : la route des citadelles khmères : le Prasat Muang Tham

Passé la première gopura (porte), 2 des 4 bassins lustraux en forme de L se dévoilent dont les margelles sont bordées de nâgas. Le sanctuaire que la 2 ème enceinte protège, est précédé par 2 bibliothèques et comptait à l'origine 5 Prangs placés en quinconce avant que la tour centrale représentant le mont Meru ne s'écroule. Ce temple fut dédié à Shiva car l'important linteau de la tour du nord-est représente Shiva et Uma sur le taureau nandin.

Thaïlande : la route des citadelles khmères : le Prasat Muang Tham

Repost 0
Published by farangced - dans Villes et Provinces
commenter cet article
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 01:04

Thaïlande : la route des citadelles khmères : extrême sud de la province de Buriram

3982771926_da66c64700.jpg

Thaïlande : la route des citadelles khmères : extrême sud de la province de Buriram

Deux temples cousins, séparés seulement par 8 km, avec le temple de Phimai et le Preah Viharn sont les 4 joyaux khmers de l'Isan. Ils sont situés dans l'extrême sud de la province de Buriram toute proche du Cambodge. 

Le Prasat Phanom Rung a été bâti sur l'axe historique d'Angkor. Il bénéficie d'un site stratégique exceptionnel. Sa construction commença au X ème siècle et s'acheva vers la fin du XII ème siècle. Son architecture et son ornementation sont à l'apogée de l'art khmer. Ce temple est dédié à Shiva. Chaque année, le 15 ème jour du 5 ème mois du calendrier lunaire, vers avril les rayons du soleil passent à travers 15 portes. A cette occasion, un grand festival de processions a lieu, vieux de 8 siècles. Arrivé sur la première terrasse en forme de croix, la perspective se dévoile où domine la tour principale représentant le mont Meru. Sur la droite, la salle de l'éléphant blanc accueillait le roi venu revêtir ses habits de prière. Une majestueuse allée de 160 mètres de long, bordée par 67 piliers représentant les boutons du lotus, se termine par une plate-forme-pont cruciforme dont les balustrades sont formées de nâgas à 5 têtes, est la "porte du paradis".

Thaïlande : la route des citadelles khmères : extrême sud de la province de Buriram

4701631461_2e8ecfd1a9.jpg

Thaïlande : la route des citadelles khmères : extrême sud de la province de Buriram

Après avoir escaladé des escaliers, traversé des terrasses et des galeries on accède à l'antichambre du Prang central qui est vraiment magnifique. Sa porte d'accès est ornée du linteau le plus célèbre de Thaïlande, figurant Vishnou allongé sur un serpent dans la mythique mer de lait. Ce linteau à connu une histoire rocambolesque car il a été dérobé en 1966 et fut acheté par un collectionneur New-Yorkais dans une rue de Bangkok qui le revendit par la suite à l'Art Institute of Chicago. C'est seulement 10 ans plus tard que le mystère du vol fut découvert et grâce à un échange en 1988, ce linteau revint en Thaïlande. Mais depuis, une malédiction s'est abattue sur les voleurs car à part un d'entre eux, tous seraient morts dans des conditions accidentelles !... Lorsqu'on fait le tour du sanctuaire, on découvre deux bibliothèques, le Prang Noi (petite tour) et des vestiges de bâtiments les plus anciens du prasat. La vue du haut de la colline est particulièrement belle de juin à novembre car les champs de riz forment une mosaïque avec les forêts.

Thaïlande : la route des citadelles khmères : extrême sud de la province de Buriram

Repost 0
Published by farangced - dans Villes et Provinces
commenter cet article
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 00:34

Thaïlande : la route des citadelles khmères : les environs de Phimai

3473460253_21f6703ae9.jpg

Thaïlande : la route des citadelles khmères : les environs de Phimai

Le banian géant de Sai Ngam, à 2 km au nord-est de Phimai, est un gigantesque arbre, formant quasiment un bosquet à lui tout seul. C'est un banian ficus religiosa. Il y a 350 ans, une plante parasite étouffa l'arbre tuteur qui projeta des racines aériennes rejoignant la terre pour former le premier tronc. En Thaïlande les banians sont sacrés car la légende dit que Bouddha reçut l'illumination sous l'un d'eux. Le banian représente une forêt et pourrait figurer dans le livre des records. Il possède le plus gros tronc ou plus exactement le plus de troncs. Un banian peut avoir plus de 350 gros troncs et 3000 petits ! En Inde, à Calcutta, le banian détenant le meilleur record mesure 412 mètres de circonférence. Les baobabs les plus volumineux ne dépassant pas 43 mètres de circonférence feraient figure de "roseau" à côté de lui !

Thaïlande : la route des citadelles khmères : les environs de Phimai

285048257_9856c377e9.jpg

Thaïlande : la route des citadelles khmères : les environs de Phimai

A 17 km au sud-ouest de Phimai, Ban Prasat peut se classer en second après Ban Chiang pour sa quantité de vestiges archéologiques retrouvés dans ses sépultures. Le village surplombe la rivière Tarn Prasat. C'est un affluent de la rivière Mun, une des 9 rivières sacrées du pays. Les cérémonies royales ont lieu sur ses eaux. Le site fut habité par une importante communauté dès l'époque préhistorique, qui prospéra jusqu'à l'arrivée des Khmers. Ce charmant petit village a connu un développement écologique et archéologique organisé par le département des Beaux Arts et l'Office du Tourisme National. On y trouve un petit musée et 3 fosses de fouilles ; squelettes et fragments de poteries, reconstitution d'habitat et présentation de traditions locales qui survivent encore actuellement.

Thaïlande : la route des citadelles khmères : les environs de Phimai

Repost 0
Published by farangced - dans Villes et Provinces
commenter cet article
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 05:44

Thaïlande : le Triangle d'Emeraude : Pak Chong

3026866271_f4c1cbc0ce.jpg

Thaïlande : le Triangle d'Emeraude : Pak Chong

 Pak Chong est une petite ville située à 200 km au nord de Bangkok et à 23 km de l'entrée du par de Khao Yai. Souvent les bangkokiens aisés viennent à Pak Chong. La ville est traversée par une route qui la coupe en deux.

Thaïlande : le Triangle d'Emeraude : Pak Chong

1534092839_d4ef7e4c2c.jpg

Thaïlande : le Triangle d'Emeraude : Pak Chong

Les touristes ne s'y attardent pas trop car ils préfèrent se rendre au parc de Khao Yai. Tesaban Soi, son marché nocturne, animé, attire de nombreux visiteurs. On y trouve de nombreux produits locaux et on peut y savourer de bons petits plats thaïs et chinois.

Thaïlande : le Triangle d'Emeraude : Pak Chong

Repost 0
Published by farangced - dans Villes et Provinces
commenter cet article
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 04:54

Thaïlande : la route des citadelles khmères : Phimai

4313602950_674b3888d5.jpg

Thaïlande : la route des citadelles khmères : Phimai

 Avant d'arriver à Phimai, à 20 km au nord, vous pouvez visiter le temple de Prasat Phanom Wan. Construit du IX au XI ème siècle, selon le style du sanctuaire khmer et fut dédié à Shiva : un choeur, un couloir, une antichambre, entourés d'une enceinte carrée trouée de 4 portes identiques (gopuras). Restauré par l'école française d'Extême-Orient, ce temple comporte peu de pièces contemporaines et conserve un aspect ancien. A 30 km au sud de Nakhon Ratchasima, on peut visiter aussi les boutiques de soies de Pak Thong Chai et les acheter à prix d'usine pour un vaste choix. A 60 km au nord-est de Nakhon Ratchasima, Phimai est comme plantée au confluent des rivières Moon et Lamjakarat. Loin des cités modernes, Phimai saura reposer le voyageur.  

Thaïlande : la route des citadelles khmères : Phimai

4856176100_0d3704d295.jpg

Thaïlande : la route des citadelles khmères : Phimai

 A ne pas manquer : le Prasat Hin Phimai ; ce château de pierre a été bâti à la fin du XII ème siècle sur le principe hindouiste du mandala (centre cosmique de l'univers). Il est orienté nord-ouest/sud-est dans l'axe d'Angkor. Le prang principal figure le mont Meru, les murailles les montagnes et l'eau qui l'entoure les océans. Apparemment il aurait servi au culte bouddhique mahayana. Les nombreuses statues de Bouddha le représentent face à l'assaut de Mara puis sous un serpent-nâga en méditation. Pour se trouver à l'intérieur, on accède à une plate-forme surélevée par un escalier bordé de nâgas, on passe la première porte (gopura) gardée par deux lions (singhas). Il a fallu 20 ans pour restaurer le prang central et son antichambre de grès blanc. Au final, c'est fabuleux ! Le prang principal, haut de 28 mètres abrite un bouddha à l'ombre d'un nâga à 7 têtes. Au coucher du soleil, par un savant jeu de portes, le bouddha est illuminé par la lumière rouge du jour décroissant. De multiples sculptures font allusion à l'épopée indienne du Ramayana. Le sanctuaire est précédé de 3 édifices, le prang Brahmadat en latérite, le prang Hin Daeng en grès rouge et le petit temple hindou en latérite Ho Brahma. Le musé national de Phimai est la meilleure vitrine culturelle et historique de l'Isan ; riches collections de poteries, semas dvâravatî, statues khmères. Le joyau du musée est la statue de pierre de Jayavarman VII, dernier grand roi khmer qui gouverna de 1181 à 1219.

Thaïlande : la route des citadelles khmères : Phimai

Repost 0
Published by farangced - dans Villes et Provinces
commenter cet article

Présentation

  • : franco-thai
  • franco-thai
  • : apporter informations, cultures, loisirs, outils de communication, etc. Un pont entre la France et la Thaïlande
  • Contact

Partage / Share

Recherche

Archives